Histoire des arts

Le Déjeuner des canotiers

  Comme les peintres impressionnistes, dont il fait partie, Pierre-Auguste Renoir (1841-1919) peint en plein air, afin de capter les effets de la lumière et les mouvements de l’air sur les paysages. Cependant, à partir de 1880 avec son oeuvre « le Déjeuner des canotiers« , le peintre modifie son style en privilégiant les gens plutôt que les paysages. Les personnages ne ... Lire la suite »

La musique romantique

Le mouvement du romantisme marque un tournant dans l’histoire de la musique. Au XIXe siècle, le compositeur ne dépend plus d’un mécène (noble, homme d’Eglise, monarque) qui lui impose des règles, mais il crée librement selon sa sensibilité. La musique romantique naît en Allemagne sous l’impulsion de Ludwig Van Beethoven (1770-1827), puis se poursuit dans les années 1830 avec le compositeur français ... Lire la suite »

Le départ des volontaires en 1792 ou la Marseillaise

Sculpture monumentale connue sous le nom de la Marseillaise, le Départ des volontaires en 1792 se dresse sur l’un des piliers nord de l’Arc de Triomphe, dont la construction a commencé sous Napoléon Ier et le décor fait sous Louis-Philippe. La sculpture est exécutée entre 1833 et 1836 par François Rude,artiste romantique (1784-1855) sous la Monarchie de Juillet. Le roi ... Lire la suite »

La Liberté guidant le peuple

Comme d’autres oeuvres artistiques, le tableau de Eugène Delacroix (1798-1863) soutient la liberté et la République. Il illustre la révolution de juillet 1830 à Paris. Au cours de 3 jours d’émeute, le peuple renverse le roi Charles X pour le remplacer par son cousin, Louis-Philippe. Classée dans l’art romantique apparu dans la première moitié du XIXe siècle dans la peinture, ... Lire la suite »

Le Panthéon de la République

Louis XV, atteint d’une grave maladie, guérit miraculeusement après des prières à l’église Sainte Geneviève à Paris. L’édifice, construit au VIe siècle sous Clovis en l’honneur de Sainte Geneviève, est en mauvais état au XVIIIe siècle. Le roi décide, donc, de le faire reconstruire pour remercier Sainte Geneviève de sa guérison. En 1764 il organise une cérémonie pour poser la première pierre ... Lire la suite »

La mode sous le Directoire

1789 marque la fin du costume de l’Ancien Régime. Pendant la période de la Terreur, le mot d’ordre est d’éviter de porter des vêtements extravagants, sous peine d‘être guillotiné. Après la mort de Robespierre en 1794, on recommence à soigner son apparence, en s’inspirant du style des aristocrates britanniques mais avec plus d’excentricité. Les hommes et les femmes, qui suivent ... Lire la suite »

Le costume de cour fin XVIIe siècle

Dans les années 1660 et 1670, les costumes à la cour de Versailles exercent une fascination sur les cours européennes. Sous le règne de Louis XIV, l’intérêt des pays étrangers pour la mode vestimentaire à la française favorise le développement du textile en France, notamment l’industrie de la soie, du satin, ainsi que l’art de la dentelle et du ruban. ... Lire la suite »

Le Serment des Horaces

A la fin du XVIIIe siècle, un style voit le jour dans le monde artistique : le néo-classicisme. Le mouvement correspond au règne de Louis XVI et à la Révolution française de 1789. Les artistes néoclassiques s’intéressent à la littérature et à l’histoire de l’Antiquité. Ils défendent les idées des philosophes comme Voltaire et Diderot, qui reprochent au style rococo ... Lire la suite »

Le verrou

Le style du rococo passe de mode à la fin du règne de Louis XV, mort en 1774. Cependant Jean-Honoré Fragonard (1732-1806) peint encore des scènes galantes. Malgré sa réussite au prix de Rome, il décide de peindre des sujets plus libertins et éloignés de l’histoire, contrairement à François Boucher (1703-1770) et à Antoine Watteau, deux représentants du style rococo. ... Lire la suite »

Une pièce d’orfèvrerie au XVIIIe siècle : la chocolatière

A partir de la Régence, les classes privilégiées possèdent une orfèvrerie pour l’usage quotidien car l’art de la table prend de plus en plus d’importance; les pièces d’apparat évoluent vers une orfèvrerie plus pratique et plus élégante sous Louis XV. Au XVIIIe siècle, de grands artisans talentueux réalisent des chocolatières pour orner les tables aristocratiques. Elles sont souvent en forme de ... Lire la suite »