La cathédrale gothique de Chartres

La cathédrale Notre-Dame de Chartres

La cathédrale Notre-Dame de Chartres

C’est dans la deuxième moitié du XIIe siècle que s’édifient de grandes cathédrales gothiques, comme celle de Chartres. L’art gothique se développe du XII au XVe siècles et s’exprime principalement en architecture religieuse, en sculpture et en peinture. Élevée à partir de 1190, Chartres est l’une des cathédrales gothiques les plus célèbres.

La cathédrale est l’église de l’évêque. Le financement de sa construction est assuré par l’évêque, par le roi, par des fidèles faisant des dons et également par des corporations (associations professionnelles) de la ville. Elle est dédiée à la Vierge Marie, mère du Christ. Comme de nombreuses cathédrales, celle de Chartres porte le nom « Notre Dame ».

Grâce à des progrès dans les techniques architecturales (arcs-boutants et voûte sur croisée d’ogives) les bâtisseurs peuvent élever les cathédrales et percent d’immenses fenêtres dans les murs et les artistes les ornent de peintures.

les verrière de la cathédrales de Chartres

Une rosace au dessus des vitraux à Chartres

La peinture des églises gothiques est le vitrail qui remplace la fresque. La lumière peut ainsi pénétrer à travers les vitraux qui racontent des scènes bibliques. Les rosaces, au dessus des portails et sur les murs des transepts, laissent entrer en abondance la lumière dans la cathédrale. Les verrières de Chartres sont réputées pour la qualité du bleu, appelé le bleu de Chartres.

L'intérieur de la cathédrale de Chartres

La nef de Notre Dame de Chartres

Les architectes donnent de la hauteur aux façades gothiques, exprimant symboliquement un élan vers le ciel. Une grande hauteur de la nef, les lignes verticales de la cathédrale et les tons éclatants des vitraux provoquent une sensation physique chez le fidèle, dont l’âme s’élance vers Dieu. La hauteur et la luminosité caractéristiques de l’art gothique servent ainsi le message de puissance de l’Eglise.

 

 

Les statues couvrent les murs extérieurs et représentent aux yeux des fidèles l’histoire religieuse.  Des scènes de la vie de la Vierge Marie ornent le portail Nord de la cathédrale de Chartres. Elle a trois grands portails sculptés. Outre un lieu de rassemblement pour la messe et des évènements comme un mariage, la cathédrale est aussi un lieu de rencontre et de réunion pour les étudiants, un refuge pour les pauvres et un lieu d’enseignement pour les clercs. La cathédrale de Chartres a reçu le roi Henri IV pour son couronnement en 1594.

L'entrée située au nord de la cathédrale de Chartres

Le portail nord de la cathédrale de Chartres

Vocabulaire :

les fidèles : personnes qui ont la foi (croyance religieuse)

les verrières : grande ouverture dans un mur parée de vitraux

 

 

 

Le poids de la toiture de la cathédrale repose sur des piliers, renforcés par des arcs-boutants, reposant sur des contreforts.

La nef est l’allée centrale de l’église.

La voûte sur croisée d’ogives : nervures sous les voûtes qui se croisent en diagonale au sommet

 

 

 

 

un vitrail, des vitraux : composition décorative formée de pièces de verre colorées

Plan de Notre Dame de Chartres

Schéma du plan de la cathédrale de Chartres

 

Les transepts sont les deux bras de la cathédrale.