La Commune

Quelles sont les conséquences de la guerre franco-prussienne ?

Les fédérés devant la barricade à Montmartre

La barricade de la Commune à Montmartre

Après la capture de Napoléon III à Sédan, Paris est assiégé par les Prussiens dans un hiver rigoureux. Les Parisiens connaissent le froid et la famine et mangent même des animaux du jardin d’acclimatation.

En janvier 1871, le gouvernement de Thiers, élu président provisoire de la IIIe République, choisit la capitulation, que les Parisiens jugent humiliante. La ville s’insurge et prend les armes.

Devant l’agitation des Parisiens, le gouvernement décide de s’installer à Versailles. Dès lors, un affrontement commence entre le gouvernement de Versailles, résigné après la défaite contre la Prusse et les Parisiens qui veulent une révolution et une république.

Comment s’appelle la dernière semaine de révolte des Parisiens ?

Incendies provoqués par les Communards en 1871

Incendies à Paris en 1871

Le gouvernement de Versailles veut récupérer les canons entreposés sur la butte Montmartre et les parisiens s’y opposent. Cette expédition marque le début d’une guerre civile.

La Commune, formée par les parisiens, voit le jour le 28 mars 1871. Après plusieurs combats, les Versaillais investissent la capitale et tuent tous les communards armés, lors de la semaine sanglante du 21 au 28 mai 1871.

Pour barrer la route à l’armée versaillaise, les Communards mettent le feu à certains monuments de Paris, dont le Palais des Tuileries. Le 27 mai, les Versaillais massacrent des communards au cimetière du Père-Lachaise et le 28 mai les combats prennent fin dans une capitale détruite et baignant dans le sang.

Vocabulaire :

être assiégé(e) : un lieu est entouré par l’ennemi qui veut le prendre par la force

rigoureux : difficile, très froid

le jardin d’acclimatation : parc de loisirs à côté du Bois de Boulogne à Paris

la capitulation : accepter d’arrêter une guerre sous certaines conditions

s’insurger : se révolter, protester