Le Consulat

Qui met fin à la République en 1799 ?

Napoléon Bonaparte attaque le Directoire avec l'armée

Coup d’Etat du général Bonaparte en 1799

Après l’exécution de Robespierre, chef du Comité du Salut public, en juillet 1794, un nouveau régime, le Directoire, prend place dans une situation économique et sociale difficile. Il est menacé par les royalistes et par le peuple, les sans-culottes, qui souffrent parce que le nouveau régime les abandonne à leur sort. Le Directoire, dirigé par 5 membres pour éviter une dictature, rencontre des problèmes financiers et de corruption. La situation politique est instable et  l’armée finit par jouer un rôle politique.

C’est alors qu’un chef de l’armée, le général Napoléon Bonaparte, devenu célèbre grâce à ses victoires en Italie et en Egypte, en profite pour s’emparer du pouvoir. Avec l’aide de l’armée, il renverse le régime et prend le pouvoir par un coup d’Etat le 18 Brumaire de l’an VIII (9 novembre 1799). Il instaure un nouveau régime, le Consulat. Ce dernier donne à Bonaparte le pouvoir et le titre de Premier consul en 1800, puis Premier consul à vie à partir de 1802.

Que fait Bonaparte sous le Consulat ?

Signature du Concordat avec le Saint Siège en 1801

Bonaparte signe le Concordat le 15 juillet 1801

Sous le Consulat, Napoléon Bonaparte fait de nombreuses réformes. Il commence par faire la paix avec les catholiques en signant le Concordat en 1801. La religion catholique devient celle de la majorité des Français et d’autres religions sont reconnues. Bonaparte décide de signer des traités de paix avec l’Autriche en 1801 et avec l’Angleterre en 1802, pour apaiser les conflits qui existent entre la France et ces pays depuis 1792.

Afin de former l’élite du pays, Bonaparte fait construire des lycées et en 1802 il instaure la légion d’honneur, récompense pour services rendus à l’Etat. Il autorise les nobles émigrés à revenir en France. Pour redresser l’économie bouleversée par les guerres et la Révolution, le consul crée la Banque de France et le franc germinal en 1803. Il confirme les acquis de la Révolution de 1789 en faisant rédiger le Code civil, qui garantit les libertés et les droits individuels et qui est publié en 1804.

 

Vocabulaire :

la légion d’honneur :

Décorations de la légion d'honneur

Décorations de la légion d’honneur

 

 

 

 

 

 

la corruption : emploi de moyens malhonnêtes pour faire agir une personne contre son devoir

un coup d’Etat : renversement du pouvoir de façon illégale et brutale

une réforme : changement profond qui sert à améliorer une situation

un concordat : accord entre le pape et un Etat au sujet d’affaires religieuses

l’élite : dans une société c’est une minorité de personnes, qui sont considérées comme les meilleures et qui ont des privilèges.

 

Un commentaire

  1. Pingback : Le Premier Empire