Le Panthéon de la République

Le Panthéon

Le Panthéon au XVIIIe siècle

Louis XV, atteint d’une grave maladie, guérit miraculeusement après des prières à l’église Sainte Geneviève à Paris. L’édifice, construit au VIe siècle sous Clovis en l’honneur de Sainte Geneviève, est en mauvais état au XVIIIe siècle. Le roi décide, donc, de le faire reconstruire pour remercier Sainte Geneviève de sa guérison. En 1764 il organise une cérémonie pour poser la première pierre et confie les travaux à l’architecte, Jacques-Germain Soufflot (1713-1780).

Comme David dans la peinture, Soufflot est une figure centrale du néo-classicisme dans l’architecture de la seconde moitié du XVIIIe siècle. Soufflot, formé à Rome et influencé par les fouilles à Pompéi, s’inspire des modèles romains et grecs et du style gothique pour l’architecture de la nouvelle église. Cette dernière ressemble à un temple grec avec ses colonnes imposantes surmontées d’un fronton triangulaire. Au sommet, un dôme est soutenu par une couronne de colonnes. Des arcs-boutants, pour soutenir les murs de l’église, sont cachés sur la terrasse de la coupole.

Quand l’église est achevée en 1791 pendant la Révolution, elle devient un Panthéon, lieu qui honore la mémoire des grands personnages de l’histoire. Ce qui explique l’inscription : » Aux grands hommes, la patrie reconnaissante » sur le fronton. Au sous-sol, une crypte sert de mausolée aux grands hommes (philosophes, politiques, scientifiques, militaires et écrivains). A l’intérieur du Panthéon, les fenêtres sont murées par des peintures, représentant des personnages marquants de l’histoire : Geneviève, Clovis, Charlemagne, Saint-Louis et Jeanne d’Arc.

Vocabulaire :

Geneviève : femme qui rassembla le peuple de Paris derrière les murs de la ville pour le protéger de l’attaque des Huns et de leur chef Attila au Ve siècle

les fouilles à Pompéi : ville en Italie, ensevelie par l’éruption du volcan le Vésuve dans l’Antiquité. Au XVIIIe siècle, on y découvre des vestiges de la civilisation romaine

un fronton :

Le fronton du Panthéon

 

 

 

 

un panthéon : le premier sens est « la maison des Dieux » puis son sens évolue et indique le lieu que l’on dédie aux hommes méritants qui ont servi la patrie

un mausolée : monument funéraire pour les personnes considérées comme importantes