Le Second Empire

Pourquoi la IIe République est-elle un échec ?

Louis Napoléon Bonaparte

Napoléon III

Neveu de Napoléon Ier, Louis-Napoléon Bonaparte tente deux fois de renverser le pouvoir sous la Monarchie de Juillet. Exilé puis emprisonné, il réussit à s’évader et part pour les Etats-Unis.

A Paris, l’insurrection de février 1848 entraîne la chute puis l’exil du roi Louis-Philippe et la proclamation de la IIe République. Louis-Napoléon en profite pour revenir à Paris, où il remporte l’élection présidentielle. Il est élu président pour un mandat de 4 ans.

En 1851 devant le refus des députés de prolonger son mandat et pour empêcher les conservateurs de restaurer la monarchie, Louis-Napoléon organise un coup d’Etat à la date d’anniversaire de la victoire à Austerlitz de Napoléon Ier et de son sacre, le 2 décembre. Un an après, soutenu par le peuple et par l’armée, il rétablit l’empire le 2 décembre 1852.

 

Quelle politique Napoléon III mène-t-il ?

Signature des travaux de Haussmann

Napoléon III et le baron Haussmann

Louis-Napoléon met en place le Second Empire en se proclamant empereur sous le nom de Napoléon III. Jusqu’en 1860 ce nouveau régime est autoritaire : la police est omniprésente, les opposants au pouvoir sont poursuivis et la presse est contrôlée. Même Victor Hugo, écrivain républicain, doit partir en exil.

Napoléon III veut moderniser la capitale et confie les travaux au baron Haussmann. En quelques années, Paris est transformé et d’autres villes de France suivent son exemple. Grâce à la révolution industrielle, l’économie de la France devient prospère. En 1860 la signature du traité de libre-échange avec l’Angleterre ouvre de nouveaux marchés aux entreprises françaises.

Désirant voir la France devenir un pays puissant et voulant devenir le défenseur des peuples opprimés, Napoléon III entre dans la guerre de Crimée contre la Russie en 1854, afin d’empêcher les Russes d’annexer Constantinople. Puis, il s’engage dans la guerre d’Italie contre l’Autriche en 1859 et reçoit la Savoie et Nice en remerciement de son intervention victorieuse.

Quels événements vont précipiter la chute de Napoléon III ?

En janvier 1858, un attentat contre l’empereur provoque la promulgation d’une loi de sûreté nationale, où tous les opposants au régime sont arrêtés et condamnés. Mais à partir de 1860, malgré l’assouplissement du régime par l’accord du droit de grève aux ouvriers et la liberté de la presse rétablie, Napoléon III fait face à plusieurs oppositions et sa politique extérieure est un fiasco dans ce nouvel empire libéral.

En 1863 l’empereur entreprend la guerre au Mexique parce qu’il rêve de construire un empire catholique contre les Etats-Unis protestants. Il propose le trône du pays à l’archiduc d’Autriche, Maximilien, qu’il abandonne en 1867 aux mains des indépendantistes mexicains. Maximilien est exécuté. Cette expédition est un désastre pour Napoléon III.

L'empereur capitule à Sedan

Capitulation de Napoléon III à Sedan.

Le 19 juillet 1870, Napoléon III déclare la guerre à la Prusse à cause du désir de Guillaume Ier et du chancelier Bismarck de contrôler tous les Etats allemands et aussi l’Espagne. Napoléon III et sa troupe, mal préparés, sont vite dépassés par la puissance militaire prussienne. Le 2 septembre 1870, l’empereur est capturé à Sedan et capitule. C’est la fin de l’empire et la proclamation de la IIIe République le 4 septembre à Paris. La France doit céder l’Alsace et la Lorraine aux Prussiens.

 

Vocabulaire :

s’évader : sortir discrètement d’un lieu où l’on est enfermé

l’insurrection : la révolte

un mandat : mission politique confiée à une personne élue par des citoyens

le sacre : cérémonie religieuse pendant laquelle l’Eglise couronne un roi ou un empereur

être opprimé(e) : être victime d’un pouvoir arbitraire

la promulgation : l’annonce officielle d’une loi

un fiasco : un échec complet