Le Serment des Horaces

A la fin du XVIIIe siècle, un style voit le jour dans le monde artistique : le néo-classicisme. Le mouvement correspond au règne de Louis XVI et à la Révolution française de 1789. Les artistes néoclassiques s’intéressent à la littérature et à l’histoire de l’Antiquité. Ils défendent les idées des philosophes comme Voltaire et Diderot, qui reprochent au style rococo d’être trop frivole et de ne retenir que l’érotisme des déesses de l’Antiquité. Ces philosophes désirent un retour à la moralité et aux sentiments nobles et pour cela l’art antique constitue un modèle de perfection.

Reçu à l’Académie royale en 1766 et lauréat du prix de Rome en 1774, Jacques-Louis David (1748-1825) veut faire une oeuvre comme les grands peintres classiques du XVIIe siècle (Charles Le Brun et  Poussin). Il peint donc « le Serment des Horaces« , inspiré de l’histoire romaine. Cette toile remporte un grand succès en 1785 et devient le premier chef d’oeuvre du néo-classicisme. Elle montre les trois frères Horaces de Rome, qui prêtent serment de vaincre, leurs ennemis, les Curiaces, qui viennent de la ville rivale, Albe.

Tableau de David peint en 1784-1785

Le Serment des Horaces, Jacques-Louis David, 1784

Sur ce tableau, David met en avant le courage, la fidélité et le sacrifice des Horaces. Il met en scène toute la famille, les fils qui s’apprêtent à partir en guerre, leur père qui leur remet les armes et à droite du tableau, les femmes de la famille, mère, femme et soeur qui ne peuvent cacher leur tristesse devant le départ des hommes au combat.

David copie la réalité en l’idéalisant, il utilise la technique illusionniste, c’est comme une image dans un miroir. Il met en lumière les personnages et fait une mise en scène théâtrale. Il veut que tout le monde s’identifie au tableau parce qu’il y a chez les hommes des valeurs de patriotisme, de sens du devoir et de fidélité et chez les femmes de l’abnégation. D’ailleurs, Louis XVI achète ce tableau, parce qu’il y voit son histoire. En effet, le roi s’identifie au vieil homme et les fils représentent le peuple.

Ce tableau se trouve au musée du Louvre.

Vocabulaire :

néo : nouveau

frivole : superficiel

un lauréat : personne qui gagne un prix

prêter serment : jurer

l’abnégation : la passivité devant une situation, que l’on ne peut pas changer