Les guerres de religion

Quel mouvement religieux se propage en France à partir de 1517 ?

Le pape reçoit les indulgences

La vente des indulgences

Martin Luther, moine allemand, dénonce le train de vie princier des évêques, l’ignorance des curés. Il proteste contre la vente des indulgences par le pape; en effet ce dernier se détourne de sa mission pastorale : l’accès au paradis devient une affaire d’argent. Excommunié par le pape, Luther crée une nouvelle Eglise chrétienne. C’est la naissance de la Réforme protestante .

Jean Calvin, s’inspire des idées de Luther et les diffuse en Suisse et en France. En 1541 il forme l’Eglise réformée à Genève. Ses thèses touchent une partie de l’aristocratie française. Leur adhésion à cette nouvelle religion provoque des disputes pour le pouvoir.

En 1545 pour combattre le protestantisme, l’Eglise catholique décide de réunir un Concile à Trente en Italie pour y affirmer les pratiques catholiques et l’autorité du pape.

Qu’est-ce qui distingue l’Eglise catholique de l’Eglise réformée ?

Gravure hollandaise de 1562

Comparaison des catholiques et des protestants

Luther s’aperçoit que le clergé ne respecte pas le texte de la Bible, écrit en latin. Il le fait donc traduire en allemand pour que le chrétien puisse le lire et revienne aux sources de la religion. Grâce à l’imprimerie, ce livre est accessible à un grand nombre. Luther simplifie les cérémonies et supprime le culte des Saints et de la Vierge Marie. Il remplace les prêtres (célibat obligatoire) par des pasteurs (mariage autorisé). Il réduit les sacrements de sept à deux : le baptême et la communion.

Tandis que l’Eglise catholique conserve ses rituels et veut améliorer l’instruction religieuse des fidèles en décorant les églises avec des sculptures, des peintures et des ornements relatifs au Christ, à la Vierge Marie et aux Saints, l’Eglise Réformée autorise seulement la croix du Christ dans les Temples.

Combien de guerres de religion ravagent la France ?

La reine mère, Catherine de Médicis

Catherine de Médicis

En 1533 alors que Henri II, successeur et fils de François Ier épouse Catherine de Médicis, les protestants sont encore pourchassés. Entre 1562 et 1598, huit guerres de religion, qui opposent les catholiques et les protestants, ravagent la France. Après la mort de Henri II, les catholiques et les réformés forment deux partis et ont à leur tête des grands du royaume liés à la couronne de France par le sang : les Coligny (protestants) et les de Guise (catholiques). Catherine de Médicis essaie de trouver une voie de conciliation par la rédaction de nombreux Edits de tolérance pour cesser les guerres, cependant ces Edits jugés trop favorables pour les protestants poussent les catholiques à créer la Sainte Ligue en 1576. Les affrontements sont très violents et les massacres nombreux.

Au Louvre, la massacre de la Saint Barthélémy le 24 août 1572

Le massacre de la Saint Barthélémy

Afin de consolider la paix, Catherine de Médicis décide de marier sa fille, Marguerite de Valois avec le chef des protestants, Henri de Navarre. Dans la nuit du 24 août 1572 après la cérémonie de mariage, les cloches de l’église Saint Germain d’Auxerrois retentissent : les catholiques attaquent par surprise les protestants. On dénombre plus de 3 000 victimes. Cet évènement tragique s’appelle le massacre de la Saint Barthélémy.

 

Vocabulaire :

les indulgences : dans la religion catholique, on obtient le pardon de Dieu en échange d’une somme d’argent

un Concile : une réunion de tous les évêques

les sacrements : dans la religion catholique, il y a le baptême, la communion, le mariage, l’extrême-onction…

les Réformés : les protestants, appelés aussi huguenots

un Edit : une loi établie par le roi